Si le Béarn m’était conté

Iarlet refuge Aspe 1 - Copie(1)l était une fois la fête de la Montagne en Béarnais et en français aussi, enfin les deux ensembles puisque « David Bordes conte en deux langues, mais pas besoin de traducteur pour le comprendre », précise Florence la gardienne du refuge d’Arlet, amie de longue date de ce conteur-accompagnateur en Montagne qui animera la veillée du samedi 25 juin au refuge, comme il le fait depuis 4 ans.

Pour tout vous dire Arlet n’est pas le plus accessible des refuges, comptez 3 heures de marche pour vous y rendre, mais c’est encore dans les coins les plus reculés qu’ont façonne  les meilleures soirées. Situé sur le passage de la HRP (Haute Randonnée Pyrénéenne), ce refuge préservé, est fréquenté par de grands marcheurs et de petites familles, bruissant l’été, calme en septembre, authentique en toutes saisons. L’eau y est précieuse, la douche n’y a jamais été installée pour cette raison, mais les marcheurs de passage, confirme Florence, comprennent très bien quand on leur évoque les problèmes de traitement des eaux. Ici on vient pour les rencontres… et la table aussi.

Florence, la gardienne, quand elle ne travaillait pas en refuge, a longtemps fait du service à bord de bateaux de plaisance et de marchandise comme en station et en village de montagne. De ces années de transhumance, en montagne et en mer, non loin des fourneaux, elle a gardé le goût des tables bien mises et bien servies…

Dans le coin de montagne où elle vit tous les étés, à 5 minutes de la frontière espagnole, passe un chemin devenu mythique qu’empruntaient les fugitifs espagnols. Il a pour nom le chemin de la Liberté. Des bornes plus que centenaires en assurent le balisage. Florence et Nathalie, sa camarade de refuge depuis des années, en savent bien plus que moi sur le sujet…

Alors libres randonneurs, avides de temps forts et de légendes, le 25 au soir, grimpez donc à Arlet, tendez vos deux oreilles et laissez-vous béarnez.

 

Plus d’infos ici.
Florence Graveaud et Nathalie Laguna – refuge.arlet@yahoo.fr