Le record de la traversée des Vosges au programme de la Fête de la Montagne 2016

Tutoiement d’entrée et sacrée gouaille, Stéphane n’a pas sa langue dans sa poche, ni les deux pieds dans le même sabot, mais laissons là les expressions toutes faites pour présenter ce vosgien de 40 ans, ultra-trailer confirmé, qui va établir le premier record de la traversée du massif des Vosges.

Stéphane Brogniart a inscrit sa traversée au programme de la Fête de la Montagne 2016. Il prendra le départ d’Abreschviller le vendredi 24 juin prochain à 7 heures du matin pour parcourir 210 kms et 7700m de dénivelé positif en restant au maximum sur les crêtes, c’est à dire sur le GR5 à 90% et une petite portion du GR531. Il devrait atteindre Belfort le samedi 25 en fin de journée, où une cérémonie s’organise en son honneur  « la mairie vient de m’appeler pour me parler d’une arche sur la grand place de la ville » …

11136775_882456515133825_4537800029168250811_nCar ce qui caractérise l’aventure de Stéphane, c’est l’ immense enthousiasme qu’elle suscite chez les Vosgiens et au-delà, relayée par une page Facebook très active où les messages de soutien et les propositions d’accompagnement affluent depuis des semaines.

Quelques célébrités ont déjà prévu de lui emboîter le pas sur une partie du trajet, comme Guillaume Peretti, « un ami », ancien recordman du GR20, tout juste détrôné par un temps de 31h06 la semaine dernière. Une équipe profite de l’événement pour faire un documentaire d’une heure 30 sur la région, avec sa course en fil rouge. Des télés se sont invitées sur le parcours. Des traileurs amis, simples fans, clubs sportifs lui ont promis un soutien pédestre actif.

Sa position sera géo-localisée et mise en ligne sur Facebook au fur et à mesure de sa progression pour qu’un maximum de monde puisse venir courir, marcher ou tout simplement applaudir sur le trajet. «J’avais envie d’un événement participatif », dit-il. Il va être servi. Le vendredi soir, il fera un crochet par Sotré (le refuge) « des amis », précise-t’-il, là aussi pour une petite fête, quelques verres, un concert, une douche sûrement pendant que le chrono continuera à tourner.

Vous l’imaginiez ultra-sportif, ultra-motivé, ultra-concentré ? Certes, les huissiers seront de la partie, il s’entraîne 15 à 20 heures par semaine et l’idée de se lancer dans une traversée du massif des Vosges lui trotte dans la tête depuis longtemps mais son futur exploit n’a rien d’une quête personnelle.

Stéphane rêve déjà d’être imité, beau joueur, et précise qu’il courra en moyenne à 7 kms/h, qu’il le fait pour fêter ses quarante ans, promouvoir ses Vosges natales, pour le sport, pour établir un temps de référence sur ce parcours, pour, pour, pour… nous finalement qui allons suivre son exploit avec bonheur. Alors quoique vous fassiez pendant le we de la Fête de la Montagne, où que vous soyez, passez 2 mns sur son Facebook, et likez-le.