Le Parc’Ours de Borce fête la Montagne

Depuis quelques temps, le Parc’Ours de Borce publie des photos de naissance sur Facebook, et qui peut rester insensible aux premiers pas d’un bébé mouflon ou d’une minuscule isard, née il y a 10 jours ? Nous avons donc été faire un tour sur le site de ce Parc animalier situé dans les Pyrénées Atlantiques et découvert au passage son histoire singulière. Elle mérite un coup de chapô que voici.13315345_1252174558133710_5229894726890359094_n

Il y a six ans, le Parc était encore un zoo, en faillite pour la seconde fois, lorsque ses salariés de l’époque, émus à l’idée d’abandonner leurs animaux, ont décidé de se constituer en association et d’en reprendre la gestion. Le zoo accueillait des espèces y compris exotiques. Il s’est transformé, sous leur impulsion, en refuge où sont recueillis des animaux domestiques et sauvages des montagnes environnantes. Au total 150 animaux de 20 espèces différentes y vivent et s’y reproduisent, en liberté, sous la surveillance d’une équipe, vaillante et renouvelée, dont Anne-Laure Baratte fait partie.

Après quelques années chez Nature et Découverte cetphoto equipe Parc'Ours1te biologiste de formation, spécialisée dans le comportement animal, est revenue à ses premières amours et co-dirige aujourd’hui ces 7 hectares d’espace naturel que la Fête de la Montagne vous donne l’occasion de visiter, si vous n’en avez pas eu l’idée par vous-même.

Le Parc’Ours est, comme ses bébés tout juste nés, encore un peu fragile de constitution, traduisez côté trésorerie, et son équipe motivée, veille comme une mère ourse sur ses petits sans avoir beaucoup le loisir de sortir la tête du guidon.

Anne-Laure était encore sur le tracteur avant de répondre à notre appel. Si l’aventure pouvait devenir pérenne, ce ne sont pas les projets qui manquent pour développer ce site, pourtant né sous une bonne étoile. Car il y a bien des années, en 1971, des enfants de Borce, ont trouvé un ourson au cours d’une balade, l’ont ramené au village dont il est resté la mascotte pendant 20 ans. Puis d’autres ours lui ont succédé. Jojo et ses descendants ont été à l’initiative du Parc.

Alors si vous passez par la vallée d’Aspe, que vous n’avez jamais vu d’ours en vrai, que vos enfants ne savent pas ce qu’est un isard, soyez curieux. Au Parc’Ours, il n’y a pas que la nature et les animaux qui valent le détour. Mais ca vous l’aviez déjà compris.

 

NB : Pendant la Fête de la Montagne le Parc’Ours vous propose une course d’orientation pour réviser vos isards et apprendre bien d’autres choses sur la faune et la flore locale. Découvrir le programme en cliquant ici.