Jouons-la collectif !

 Depuis 2 ans, le collectif d’acteurs en charge de la promotion du Massif des Vosges a retenu la « Fête de la Montagne » comme outil de promotion de la destination. La 2e édition du Village des Sports de Nature, qui a réunit en juin dernier une 30aine d’évènements sous la même bannière, a été élu évènement ambassadeur dans les Vosges en 2016. FOCUS.

C’est une histoire de Village qui a retenu notre attention. Un  Village des Sports de Nature déployé sur deux sites, le Lac de Kruth-Wildenstein (pour le versant haut-rhinois) et le Lac de Xonrupt-Longemer (pour le versant vosgien) où se regroupent chaque année, le temps de la fête de la Montagne, les Fédés, Comités, acteurs locaux publics et privés, afin de mettre les sports de nature à la portée de tous.

Affiche Village des Sports de Nature

Ce tous ensemble qui semble de plus en plus être une des marques de fabrique de la Fête de la Montagne, et dont on comprend bien l’intérêt en terme de visibilité, communication, retombées commerciales, presse, etc, reste une usine à gaz à construire… Marie Ringeisen en sait quelque chose. Depuis 2 ans, elle pilote ce chantier pas comme les autres (avec ses 80 000 € de budget et ses 25 000 heures de bénévolat).

 

Si elle est incapable de compter le nombre de réunions que nécessite une telle organisation, ni le nombre de mails, de coups de fils passés, pour coordonner les équipes, elle sait qu’elle consacre sur son planning de Chargée de développement des Sports de Nature du Comité Régional Olympique et Sportif d’Alsace, 76 jours à mobiliser le réseau, gérer les inscriptions, la logistique des deux évènements, la recherche de devis, les partenariats, la com évidemment, etc.

La liste est longue comme le temps passé à « réunir les comités sportifs des 40 disciplines représentées » (en 2016 contre 35 en 2015) qui soit dit en passant n’avaient absolument pas l’habitude de travailler ensemble.

« Pourquoi voulez-vous, dans la vie de tous les jours, que le kayak parle à l’escalade et la voile à la randonnée ? ».

Un des points forts de l’événement réside dans cette alchimie improbable.

Alors, Marie est un peu déçue que, ces deux dernières années, le temps n’ait pas été de la partie : « La première année, il avait fallu plier bagage plus tôt. Le dimanche était pourri. L’an dernier, nous avons nagé une journée quasi entière dans la purée de pois ». Résultat côté fréquentation, autour de 1500 visiteurs recensés en 2016 contre 2000 personnes en 2015. Pas mal mais pas suffisant, d’après elle. Pour 2017, Marie envisage d’élargir son cœur de cible, en ouvrant les Villages un jour plus tôt, le vendredi, aux scolaires, en réservant peut être le dimanche aux Comités d’entreprise. Bien sûr, cela va demander plus de temps et de travail. Deux services civiques sont prévus en renfort. Et puis la mayonnaise commence à prendre. Les Comités nautiques ont annoncé qu’ils se fédéreraient en 2017 pour organiser une journée nautique et prévoit des actions de formation conjointes. Un autre projet va être mené en parallèle où le CROSA va solliciter la ville de Mulhouse pour associer un centre social à l’opération du vendredi pour qu’elle bénéficie aux jeunes des quartiers

Alors pour cette ancienne kayakiste longtemps entraineuse des minimes, et habituée à tenir son cap, le bilan reste positif.

« Apprendre aux acteurs locaux à travailler ensemble est essentiel sur le long terme, alors quoiqu’il arrive, je sais que je ne perds pas mon temps ».

Oui Marie, nous aussi on le sait, et on te remercie !

Pour contacter Marie Ringeisen, chargée de développement des Sports de Nature, Comité Régional Olympique et Sportif d’Alsace  sportsdenature.crosa@gmail.com