Olivier Raynaud, gardien de Refuge de l’Estrop participe à la Fête de la Montagne 2017

Chaque année, Olivier Raynaud participe à la Fête de la Montagne dont il aime l’esprit proche de l’esprit refuge qui l’habite depuis 12 ans. Cette année, il s’est allié pour l’occasion à l’évènement de Seyne-les-Alpes et à une journée de marche, qui présentera au public son projet de construction d’un nouveau refuge ouvrant un nouvel itinéraire de randonnée vers l’Estrop.

 

En attendant ses futurs clients de Seyne, Olivier a imaginé un programme fleuri avec une cueillette de plantes comestibles le samedi, un atelier d’aquarelle sur la flore le dimanche. Le repas du soir sera bien gardé puisque PGHM local viendra présenter les secours en Montagne.

« En toute convivialité. Ici la peur du gendarme fait plutôt sourire, le type qui vous sauve la vie est un ami ».

Ce qui retient Olivier ici, depuis 12 ans, c’est précisément cela, des moments intenses et chaleureux partagés avec une clientèle en « or ». L’Estrop se mérite, on y accède au minimum en trois heures de marche, mais une fois sur place, les cascades, la faune et la flore, l’aménagement intérieur plus cosy, « l’ancien dortoir de 35 places à laisser la place à 4 plus petits, plus une yourte », attire et fidélise une clientèle d’amis, de familles, qui passent et repassent avec plaisir d’une année sur l’autre. Le trio qui gère les lieux semble y être pour quelque chose. « On travaille ensemble depuis 6 ans pendant les 5 mois que durent la saison et on est bien, pas de stress, pas de contrariétés, et un vrai partage avec la clientèle ». Cet été, les enfants encore petits d’Olivier viendront aussi égailler les soirées. Si le bonheur avait un visage, peut être l’Estrop y occuperait la place du nez, pile au milieu.