Coup de projecteur sur les Vosges

Marie Ringeisen pilote la troisième édition des Village des Sports de Nature sur les lacs de Kruth-Wildenstein (68) et de Xonrupt-Longemer (88), un événement Fête de la Montagne que la chargée de développement des Sports de Nature au Comité Régional Olympique et Sportif d’Alsace commence à bien maîtriser, particulièrement côté Com’. Pour mobiliser plus largement que l’an dernier (1500 visiteurs), elle a prévu un plan de communication conséquent, préparé en concertation avec la Nuit des Refuges (autre événement Fête de la Montagne)  dont le programme s’est glissé dans son dossier de presse et réciproquement de manière à assurer une meilleure visibilité aux deux.

Pour l’heure, Marie s’apprête à diffuser les 300 affiches et les 10 000 flyers qui annonceront l’événement 2017 « il en manquait l’an dernier, nous avons préféré prévoir large cette année ». Deux services civiques sont déjà à l’oeuvre pour arroser la région, « mairies, boulangeries, magasins de sport, etc. » dans un rayon de 30 kms autour des sites «  nous avons élargi la zone de distribution ». Mardi 13 juin se dérouleront deux conférences de presse conjointes avec les organisateurs de la Nuit des Refuges, l’une à Strasbourg et l’autre à Epinal.

« Nous avons mis nos carnets d’adresse en commun et décidé de communiquer ensemble pour obtenir une meilleure couverture media. Nos deux évènements sont complémentaires, le public peut tout à faire venir tester des pratiques sportives en journée et monter en refuge le soir ».

Deux spots radio d’une 30ène de secondes passeront sur Cocktail Radio, une radio FM locale, et sur France Bleue Alsace et Lorraine. Dimanche dernier, Marie tenait un stand, avec banderoles et programmes, toujours avec la Nuits des Refuges, au Slow up, énorme manifestation sur la route des vins qui a rassemblé 40 000 personnes.

« Nous avons depuis augmenté notre nombre d’abonnés sur Facebook, signe que le message est passé ».

Ce jour là, beaucoup de participants abordés connaissaient la Fête de la Montagne, un bon point, dit-elle, signe que le rendez-vous commence à être noté sur les agendas de l’été ! ».