Raphael Colombo, l’homme qui jouait à cache-cache avec les chauves-souris

Le samedi 24 juin, il sera à la ferme du col des Sagnes à Turrier (04) et si l’occasion se présente, ne manquez pas la conférence et la sortie-nature sur les chauves-souris animée par Raphael Colombo. Vous aurez l’occasion de les observer dans leur milieu naturel en compagnie d’un des plus passionnants spécialistes français de cette espèce de mammifères peu connue, actuellement en pleine période de reproduction : « elles ont un cycle annuel assez réglé. Au début de l’été,  les femelles se regroupent en colonies pour donner naissance à leurs petits, les allaiter pendant un mois et demi, leur apprendre à voler et à chasser, avant qu’ils ne quittent le giron maternel en aout ». Raphael n’a donc pas une minute à lui, surtout pas une nuit.

Actuellement en mission au Parc Naturel Régional de Sainte-Baume, il réalise des inventaires des espèces présentes, enregistre leurs conversations en ultra-sons, les capture pour leur poser des émetteurs et joue à cache-cache pour localiser leurs abris dans les grottes et les arbres du Parc. Vous êtes insomniaque ? Rejoignez-le. Il vous dira combien les clichés sur les chauves-souris sont éculés « jamais au cours de ma carrière, je n’ai vu de chauves-souris s’en prendre à la chevelure des hommes ».

Plutôt craintives, elles réagissent par contre au comportement humain. « Vous êtes calme, elles se calment. Vous êtes stressé, elles le ressentent et paniquent ». Un conseil donc, précise Raphael, surtout en ce moment, si vous en croisez, restez tranquille, la vie de leurs petits, et elles n’en portent qu’un par an, pourrait être menacée si elles s’affolaient et les laissait tomber.

Si vous êtes au rendez-vous fixé par Raphael cette année pendant le week-end de la fête de la Montagne, il vous parlera de tout cela mieux que moi. Il vous racontera aussi sa vie de chiroptérologue : plutôt noctambule, plutôt voyageur  -il part régulièrement à la découverte de nouvelles espèces de part le monde-, plutôt porté sur la transmission et la vulgarisation.

Pour l’anecdote, il organise chaque année une conférence dans la station de Superdevoluy qui jusque là avait comme mascotte le caribou. Depuis que Raphael y fait salle comble, le caribou a cédé la place à une chauve-souris.

Drôle d’animal décidemment notre chiroptérologue qui gagne à être connu autant que ses «petites protégées » !

Retrouvez cet événement Fête de la Montagne sur le programme.